L' appel d'Emmanuel Macron

Mesdames et Messieurs les élues et élus,

Chaque jour, dans vos communes, dans vos départements et vos régions, vous êtes en première ligne pour constater que la France n’avance plus sur le chemin du progrès.

Vous voyez le chômage qui brise des familles et des vies. L’abandon de certains territoires. L’inquiétude face au terrorisme. La frustration de nos concitoyens.

Et dans le même temps, vous êtes aux premières loges pour savoir que rien n’est perdu. Bien au contraire. Vous êtes les témoins du dynamisme des Français. De leur insatiable envie d’agir, d’aller de l’avant, d’oser et de proposer. Si notre pays est à l’arrêt, les Français, eux, font preuve d’un volontarisme sans faille. Leur énergie est le premier antidote contre le fatalisme et notre première source d’espoir.

Ma conviction est qu’il faut remettre l’engagement des Français au cœur de la politique. Dans cette bataille, les élus font partie de la solution. Parce que vous êtes nombreux à vous engager chaque jour. Parce qu’en agissant concrètement pour l’emploi, la solidarité, les services publics ou le dynamisme de nos territoires, vous êtes les agents du progrès et les représentants de l’avenir.

Ma certitude, c’est que le statu quo n’est plus possible. Ce n’est plus d’ajustements dont nous avons besoin – nous avons trop tenté, trop essayé, trop justifié. Ce n’est pas un petit peu plus ou un petit peu moins de gauche ou de droite qu’il nous faut. C’est une transformation, une refondation.

Sans attendre, il est temps que chacune et chacun prenne ses responsabilités. C’est pour cela que nous avons créé En Marche!, avec des femmes et des hommes de bonne volonté, avec des élus de tous bords dans l’Hexagone et en Outre-mer. Nous sommes aujourd’hui plus de 170 000 à partager un socle de valeurs qui nous rassemblent. Une passion égale pour la liberté et la justice, un attachement au travail, un engagement européen, la volonté de retrouver le chemin du progrès social, économique et environnemental.

C’est pour cela que j’ai choisi de prendre mes responsabilités en me portant candidat à la Présidence de la République française. Au cours des semaines qui viennent, je proposerai un projet politique libre, dégagé de toutes les clientèles, de tous les réflexes politiciens, de toutes les petites facilités tactiques et de tous les mensonges démagogiques. Un projet pour réunir tous les progressistes de France, que j’irai chercher un par un.

Cette candidature, je la place sous le signe de l’espérance, cette même espérance que vous portez chaque jour, et qui me conduit à solliciter votre parrainage.

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Président d'En Marche !

Comment parrainer Emmanuel Macron

Élue, élu, vous pouvez nous transmettre votre promesse de parrainage en seulement quelques minutes.

étape 1

Je promets mon parrainage
(formulaire ci-dessous)

étape 2

Notre équipe prend contact avec vous

étape 3

Dès février,
je confirme mon parrainage

Formulaire de promesse de parrainage

Date de naissance

Formulaire

Compléter le formulaire en ligne

Je complète le formulaire ci-contre et clique sur “Valider ma promesse"

Courrier

Ou envoyer par courrier

Je télécharge, imprime et complète le formulaire papier en cliquant ici

Téléphone

Contacter notre équipe

Je vous contacte par email ou par téléphone :
01 86 95 93 36parrainages@en-marche.fr

Paroles d'Élus

Paroles d'Élus

Daniel Labaronne

Daniel Labaronne – Maire de Bléré (Divers Gauche)

« Parrainer Emmanuel Macron, c'est démontrer son courage politique. Parce qu'il n'a pas d'étiquette partisane classique sur l'échiquier politique. Je sais que les soutiens d'Emmanuel Macron sont des gens qui acceptent de dépasser les frontières politiques, sans se renier, mais avec la conviction qu'ensemble, on peut construire un projet pour la France. J'adhère à sa vision de l'efficacité économique mise au service de la justice sociale. C'est pourquoi j'offre mon soutien et mon parrainage à la candidature d'Emmanuel Macron. »

Audrey Manuby

Audrey Manuby – Conseillère départementale (Sans étiquette)

« Le système politique actuel est tel que les jeux d'appareils prennent trop souvent le pas sur l'intérêt général, au risque de bloquer toute perspective d'évolution. En tant que jeune élue, je suis sidérée par l'attitude des "professionnels" de la politique qui entretiennent la morosité ambiante alors que l'on attendrait d'eux qu'ils redonnent espoir aux Français. Emmanuel Macron est le seul à oser faire preuve d'optimisme, à dire qu'il nous faut croire dans les talents de chacun, et qu'il ne tient qu'à nous de faire bouger les lignes pour construire l'avenir que l'on souhaite. »

Guillaume Gibouin

Guillaume Gibouin – Conseiller régional (MoDem)

« Démocrate, élu en janvier dernier au conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, j'ai décidé de soutenir Emmanuel Macron car je crois que nous avons besoin de construire un large rassemblement porté par une vision commune sur la construction européenne, la valeur du travail, l'éducation ou encore la transition énergétique. Il est aussi nécessaire de remettre les citoyens au cœur du débat démocratique, de partir du réel et du quotidien de chacun pour construire un projet qui permette à notre pays d'avancer : je constate que les échanges au sein des comités locaux du mouvement En Marche sont d'une très grande richesse. En parrainant Emmanuel Macron, je veux donc soutenir cette démarche de rassemblement de l'ensemble des progressistes. »

Didier Rambaud

Didier Rambaud – Maire de Le Grand-Lemps (Socialiste)

« Après plusieurs dizaines d'années en politique, je suis émerveillé par la capacité qu'ont les nouveaux engagés à bousculer mes habitudes, mes réflexes, mes conceptions de la gestion d'une municipalité. Nous avons besoin de ce renouvellement au niveau national. Je parraine la candidature d'Emmanuel Macron parce que je crois à la dynamique qu'il a créée. On parle souvent de renverser la table et de tout casser pour reconstruire ensuite. Je pense au contraire qu'il suffit de donner davantage de place à ceux qui ont envie d'avancer, de créer, de prendre des risques. »

Denis Butterbach

Denis Butterbach- Maire de Valmunster (Sans étiquette)

« C'est plus le chef d'entreprise qui apporte son parrainage que le maire de la petite commune de Valmunster. Fort d'une large expérience du monde industriel, je pense que nous devons absolument sortir des clivages pour essayer, enfin, de travailler ensemble. C'est comme cela que fonctionne les entreprises qui "marchent" : travailler ensemble pour un projet commun en respectant les individus et les règles économiques. Emmanuel Macron est le seul à mettre en avant ce qui pourrait nous rassembler. Il ne fera pas l'unanimité sur tout mais il a la volonté du dialogue, de l'écoute et l'ouverture d'esprit nécessaire pour cela. Çà fait 40 ans que ce ne "marche" pas, il FAUT donc faire différemment. J'ai longtemps été "à gauche" puis longtemps "à droite" et aujourd'hui je ne me retrouve nulle part. Et pourtant j'ai vu de bonnes idées partout... »

Patricia Schillinger

Patricia Schillinger - Sénatrice - Bas Rhin (Socialiste)

« Face à l'exigence des français d'une autre politique, plus proche des citoyens, plus participative et plus représentative, la candidature d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle de 2017, m'apparait, comme la seule alternative capable de rassembler les Français autour des idées de progrès, contre tous les conservatismes et au-delà des dogmes de tous bords. »

Philippe Fortin

Philippe Fortin - Maire de Longueville (Sans étiquette)

« J'ai décidé de parrainer Emmanuel Macron pour la justesse de son diagnostic sur notre monde qui est en plein bouleversement. Il est manifeste que les dérèglements de notre modèle social font que la mondialisation, le numérique, le péril climatique, les inégalités croissantes, ne peuvent pas être abordés avec les mêmes hommes et les mêmes idées. Le monde évolue, nous devons tous sortir de nos habitudes et c'est à cette révolution démocratique proposée par Emmanuel Macron à laquelle je crois. »

Olga Givernet

Olga Givernet - Conseillère régionale (MoDem)

« J'avais déjà remarqué Emmanuel Macron par son courage et sa détermination à faire passer, dans un climat serein, les mesures nécessaires. Il n'était encore qu'au gouvernement et sans intentions affichées. Lorsqu'En Marche! a été lancé, j'ai pris conscience que beaucoup de personnes, d'horizons diverses, étaient prêtes à prendre le risque et à avancer dans le même sens. Aujourd'hui, Je suis impressionnée de la force des volontés qui ont choisi de l'entourer et je souhaite m'y associer pleinement. Citoyenne Européenne et citoyenne du Monde, je reconnais en Emmanuel Macron la capacité de porter ce qui fait la fierté de la France et des français. Par mon parrainage, je lui apporte mon soutien et je me mets aux côtés de celles et ceux qui osent marcher. »

Alain Perea

Alain Perea - Maire de Villedaigne (Socialiste)

« Il y a bien longtemps qu'au niveau communal, la logique des listes de parti s'éteint au profit des «listes d'intérêt local et de gestion». Les français ne s'y trompent pas. Ils sont très attachés à leur maire. D'ailleurs, les élections municipales sont les plus suivies après les présidentielles. Malgré cette évidence issue du terrain, au niveau national, les logiques des partis reprennent le dessus. Seul Emmanuel Macron a compris l'urgence de dupliquer enfin cette stratégie à l'échelle nationale. Pour élaborer son projet il utilise cette même méthode ascendante tout en donnant du sens. Je suis convaincu que c'est la bonne démarche, j ai donc choisi de le parrainer. »

Christine Malfoy

Christine Malfoy - Vice-Présidente du Conseil Départemental de l’Ardèche (Socialiste)

« J'ai rencontré Emmanuel Macron deux fois, dans le cadre de mes fonctions, en mars 2015 et mai 2016. Outre la maîtrise indéniable de ses dossiers et la hauteur de vue que l'on retrouve dans son livre Révolution, j'ai été, à chaque fois, particulièrement touchée par sa manière d'aborder le public. Profondément empreint d'empathie et de respect pour l'autre, il pratique naturellement une écoute active qui lui permet de faire une place à chacun. Il dépasse ainsi les simples constats stériles qui appellent des réponses toutes faites inefficaces, pour poser un diagnostic sur lequel il fonde un projet positif ancré dans le réel et le quotidien des français. Pour sa confiance en l'avenir, son ambition pour la jeunesse, son projet de protection des petits entrepreneurs, son élan européen et son progressisme assumé qui cherche l'efficacité quitte à rompre avec les clivages traditionnels, je suis en marche. »

Frédérique Dumas

Frédérique Dumas - Conseillère régionale d’Ile-de-France (U.D.I.)

« Je suis une élue UDI et j’ai décidé de rejoindre Emmanuel Macron car il a le courage d'être lui-même, d’être libre et de nous inviter à l’être. C’est le seul chemin possible pour mettre fin à la soumission systématique à la majorité politique à laquelle on appartient, quoi qu’elle dise, quoi qu’elle fasse, pour mettre fin aux arrangements électoraux qui se font au détriment de la cohérence et de la confiance. Emmanuel Macron a le désir profond et la force de nous rassembler dans toutes nos différences, quelles qu’elles soient, pour accompagner la transformation profonde de notre monde et la détermination de ne laisser personne sur le côté de la route. Avec En Marche, Il construit un projet positif. Un projet « pour » et pas un projet « contre ». »

Hedwige Sola

Hedwige Sola - Maire de Cruzy (Divers Gauche)

« A l’aube de cette nouvelle année 2017, dans ce monde en pleine mutation où le discours dominant martèle sous toutes ses formes, le repli sur soi, le rejet de l’autre, seul Emmanuel Macron incarne l’espoir d’un avenir meilleur et d’après moi répondra au mieux aux attentes de tous les Français s’il devient Président de la République. Je suis convaincue que la réussite de la France résidera de notre capacité collective à œuvrer ensemble, en additionnant nos compétences et en s’enrichissant de nos différences dans un esprit de solidarité. Soyons tous en marche en portant le flambeau de la liberté, de l’égalité et de la fraternité pour éclairer les temps à venir et rendre prospère notre pays ! »

Stéphane Gemmani

Stéphane Gemmani - Conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes (CAP21-Société Civile)

« Fondateur du Samu social grenoblois depuis octobre 1990, très impliqué dans les questions de l'accueil des populations précaires et de l'hébergement d'urgence, mais aussi dans les politiques en faveurs des personnes en situation de handicap, je n'ai toujours eu qu'une seule et unique ambition : celle de réduire toutes les inégalités... Issu de la société civile, "politique" plutôt que "politicien", ma fibre gaulliste social et mon parcours m’amèneront à cofonder le MoDem en Isère et à travailler aux coté de Corinne Lepage entant que membre fondateur du mouvement Cap 21/Le Rassemblement Citoyen. En apportant mon expertise et mon parrainage à Emmanuel Macron, j’entends œuvrer à ses côtés pour une rénovation du modèle social français, au service d’une véritable justice plus équitable pour toutes et tous… »

Louis Chambon

Louis Chambon - Maire PRG du Fagoux (15)

« Élu radical de gauche, j'ai décidé de parrainer Emmanuel Macron car c'est parrainer une vision moderne de la société, c'est faire le choix pragmatique d'une nation progressiste et humaniste. Être aux côtés d'Emmanuel Macron c'est faire le choix d'être résolument avant-gardiste, c'est encourager, développer un monde nouveau. C'est l’occasion de mettre aux oubliettes les vieux logiciels politiques que rejettent massivement nos concitoyens. S'engager avec Emmanuel Macron c'est redonner de l'espoir, apporter de la bienveillance partout sur le territoire, c'est prendre en compte les spécificités de chacun et c'est reconnaître la diversité de tous. Parrainer Emmanuel Macron c'est faire vibrer le cœur des territoires, en dépassant les corporatismes, en redonnant confiance aux forces de proximité, en agissant avec respect et responsabilité. Vous l'aurez compris, parrainer Emmanuel Macron c'est façonner nos quotidiens futurs, c'est prendre part à la construction d'une noble cause : la cause commune. »

Cyril Cotonat

Cyril Cotonat - Maire de Ladevèze-Rivière (Sans étiquette)

« J’ai choisi de soutenir la candidature d’Emmanuel Macron à la présidence de la République car son projet, très progressiste et optimiste m’a séduit. Il fait preuve d’une pugnacité et d’une vision que peu de candidats possèdent. Emmanuel Macron est le seul à avoir cette capacité à réunir des femmes et des hommes d’horizon différents mais dont la volonté est de faire de la politique au sens noble du terme, d’agir pour l’intérêt de tous, à l’instar de ce que nous faisons au quotidien dans nos petites communes. »

Jean-Yves Caullet

Jean-Yves Caullet - Député-Maire d’Avallon (PS)

« Au delà des vieux clivages, nous devons à notre pays un projet progressiste, pour répondre aux défis de notre monde, protéger les plus vulnérables et redonner à chacun les clés de son avenir. Je connais Emmanuel Macron pour avoir travaillé avec lui, j'apprécie sa méthode, son écoute, et sa détermination. Il est le mieux à même de rassembler avec pour seul but l'avenir de notre pays. J'ai donc décidé de contribuer à son projet et de soutenir sa candidature. »

Dominique Piat

Dominique Piat - Maire PRG de Bellengreville (14)

« Je suis élu mais je suis aussi artisan et tous les débats autour de la loi Travail montrent que la plupart des responsables politiques ne connaissent rien au quotidien de millions de Français. Quand je prends un apprenti, il ne chipote pas sur les horaires de travail ou le nombre d’heures qu’il fait les premières semaines de travail. Il est content d’apprendre le métier et ça se passe généralement bien. Beaucoup de jeunes sont motivés : ils veulent un travail et sont prêts à faire ce qu’il faut pour se former. Emmanuel Macron est sur cette ligne et c’est ce pragmatisme dont la France a besoin. »